23 juin 2017

Attentats au Pakistan

Petit dossier personnel pour une recherche plus facile (ctrl + F). Consultez les sources avec les liens et achetez des journaux ou des abonnements pour financer le journalisme et l'information libre.

Pakistan : plusieurs attentats à l’approche de la fin du ramadan (23.06.2017)
Une double explosion s’est produite dans un marché dans le nord-ouest du pays, faisant plusieurs morts. Une autre attaque meurtrière a été perpétrée au Baloutchistan, dans le centre-ouest.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 23.06.2017 à 16h44 • Mis à jour le 23.06.2017 à 19h09

Des policiers pakistanais sur les lieux de l’attentat de Quetta, le 23 juin 2017.
Des policiers pakistanais sur les lieux de l’attentat de Quetta, le 23 juin 2017.

Des attentats à la bombe ont fait près de 30 morts, vendredi 23 juin, dans deux villes du Pakistan, Quetta et Parachinar.

Les sources de l'Etat Islamique

Quelques sauvegardes pour plus tard...

La mosquée Al-Nouri de Mossoul, emblème de la ville mais aussi des djihadistes

La perspective de voir les forces irakiennes parader dans la mosquée a pu paraître insupportable aux yeux de l’EI, qui a détruit le monument mercredi soir.

LE MONDE | 22.06.2017 à 15h39 • Mis à jour le 22.06.2017 à 17h32 |

Par Madjid Zerrouky

En réduisant en poussière la mosquée Al-Nouri et son célèbre minaret incliné datant du XIIe siècle, l’organisation Etat islamique (EI), qui avait certainement miné le monument, aura non seulement détruit un édifice qui a « traversé toutes les guerres et toutes les invasions », selon la formule d’un historien mossouliote, mais également effacer une partie de ses propres références. C’est notamment là que l’autoproclamé calife Abou Bakr Al-Baghdadi avait fait son unique apparition publique, le 4 juillet 2014.

La diplomatie de la France au Proche et Moyen-orient



Syrie. La presse officielle de Damas salue la “volte-face” de Macron (23.06.2017)


Dans un entretien accordé à plusieurs journaux européens, publié le 22 juin, Emmanuel Macron a assuré que la destitution de Bachar El-Assad n’était pas un préalable à la résolution du conflit syrien. Un revirement de la diplomatie française remarqué par le régime en Syrie.

“Les pays occidentaux commencent à faire volte-face et à changer leur position sur la crise syrienne”, titre Al-Baath ce 22 juin. Le journal du parti Baas de Bachar El-Assad réagit ainsi aux propos tenus par Emmanuel Macron sur la crise syrienne. Le chef d’État français a affirmé, dans une interview accordée à huit journaux européens :

Et il y a la Syrie. Sur ce sujet, ma conviction profonde, c’est qu’il faut une feuille de route diplomatique et politique. On ne réglera pas la question uniquement avec un dispositif militaire. C’est l’erreur que nous avons collectivement commise. Le vrai aggiornamento que j’ai fait sur ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar El-Assad était un préalable à tout. Car personne ne m’a présenté son successeur légitime !”

Le président français a établi ses priorités sur le sujet : la lutte contre les groupes terroristes, la stabilité de l’État syrien, l’interdiction des armes chimiques, la protection de l’aide humanitaire et le respect des minorités en Syrie. Le journal Al-Baath retient en particulier deux aspects de la position d’Emmanuel Macron, qu’il résume ainsi : “pas d’alternative au Président Assad et nous ne pouvons pas exporter la démocratie à l’étranger.”

Le quotidien syrien salue cette évolution de la diplomatie française, qui jusqu’ici faisait d’un départ de Bachar El-Assad un préalable à toute résolution du conflit :

"Après l’échec de tous les paris sur les mouvements terroristes pour porter atteinte à l’État patriotique syrien, après l’échec du complot ourdi par les soutiens du terrorisme et ses créateurs, après le retour du terrorisme à la gorge de ses créateurs, les pays occidentaux commencent à faire volte-face et à changer leur position sur la crise syrienne, afin de trouver une nouvelle posture pour sauver la face.”


Les réformateurs de l'Islam

Passer d'un islam jihadiste ou en tout cas suprématiste et fermé sur lui-même, (incapable de supprimer les versets de haine, intolérant, esclavagiste ou misogyne du Coran, alors que le modèle du calife Uthman qui brûla au 9e siècle tous les corans pour n'en garder qu'un, celui que nous avons sous les yeux aujourd'hui et que les musulmans considèrent comme parfait et incréé, pourrait être considéré comme un précédent favorable à une refonte des textes) à un islam pacifique, tolérant à l'égard des autres confessions et respectueux des femmes, est-ce possible ?

Régime parlementaire, dictature ou totalitarisme

Du meilleur au pire pour les libertés, la sécurité et les droits de l'homme.

Le régime parlementaire vaut mieux que la dictature qui vaut mieux que le totalitarisme.

La dictature oblige à l'obéissance, réprime les libertés, mais elle ne persécute pas outre mesure pour obéir à un modèle idéologique strict et conforme aux Lois divines, marxistes, ou nazies.

Les frontières ne sont cependant pas étanches entre ces régimes :
- Les régimes parlementaires peuvent être instrumentalisés pour établir une dictature de fait.
- Entre dictature et régime totalitaire, qu'est-ce qui marquera la différence ? Les génocides ou exécutions de masse d'opposants, l'embrigadement de la jeunesse.

Pour en savoir plus et approfondir le sujet, il faut lire les livres d'Hannah Arendt, Karl Popper, George Orwell et des autres théoriciens du totalitarisme du XXe siècle. Plus généralement, il faut lire les grands ouvrages de philosophie politique, les œuvres de Platon, Aristote, Machiavel, Hobbes, Spinoza sur les différents régimes politiques et manières de gouverner les hommes.


Myriam, une enfance dans la guerre

Mohammed : "J'ai vaincu par la terreur" (Bukhari, 4.52.220)

Résultats de recherche d'images pour « terreur islam »

Tout ce chapitre est basé sur une citation de Mahomet : "J'ai vaincu par la terreur." C'est un Hadith, relaté par Bukhari (4.52.220),

D'après Abou-Horaira, l'envoyé de Dieu a dit : "Je suis envoyé avec les plus courtes expressions avec le sens le plus large, et j'ai vaincu par la terreur (battu dans le cœur de l'ennemi). Pendant mon sommeil, les clefs des trésors de la terre m’ont été apportées et ont été placées dans ma main. Abou-Horaira ajouta : « L'Envoyé de Dieu est parti et maintenant, vous autres, vous extrayez ses trésors. »

Voici une déclaration qui exaspère les musulmans. Non parce qu'elle viendrait, selon tous les érudits islamiques, de la bouche de Mahomet; ni même parce que leurs parents leur ont inculqué une telle religion; mais bien parce que cette déclaration est utilisée par les non-musulmans, ou pire encore, les ex-musulmans, pour montrer à quel point l'Islam pose problème. C'est l’un des phénomènes symptomatiques - et singuliers - de l'Islam. Quand on prétend que les terroristes islamiques sont des êtres abominables, les musulmans se gardent bien de le confirmer. Par contre, ils vous qualifient au passage de raciste ou d'islamophobe, voire de semeur de haine puisqu’il va de soi que ces terroristes suivent une version pervertie de l'Islam.

D'ailleurs, on trouve aussi de tels textes dans la Bible, même au sein du Nouveau Testament. Voyez par exemple les versets 34-36 du chapitre 10 de Matthieu:

10.34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 10.35 Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; 10.36 et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

Par conséquent, il faut toujours examiner les choses dans leur contexte. Si ces passages bibliques sont extraits de leur contexte, on aboutit au même résultat qu'avec le Coran et le Hadith. Tentez l'expérience!
Sur cette page, nous nous efforcerons de replacer "dans son contexte" le Hadith de Mahomet mentionné ci-dessus, au moyen des 10 événements les plus "remarquables" de sa vie. Nos sources sont uniquement islamiques: elles ne sont donc a priori pas islamophobes, comme nous l'avons déjà détaillé dans notre chapitre "Comment étudier l'Islam". Les livres citant ces sources sont d'ailleurs toujours publiés dans les pays islamiques.

Quant à la conclusion, nous la laissons à nos lecteurs. Nous invitons les musulmans à réaliser les mêmes exercices intellectuels et de replacer dans son juste contexte la déclaration de Jésus relatée par Matthieu.

Le contexte : les 10 cas les plus "remarquables" de la vie de Mahomet


wp38195b12.png
wp53783d53.png
wp3ed4fb77.png
wp31820455.png
wpa08ed97a.png
wp2cc936e0.png
wp04810fcf.png
wp43c079c6.png
wpb560eb46.png
wp307d2253.png


"celui qui tue un homme tue toute l'humanité" (Coran, 5, 32)



Exemple-type de taqyia (mensonge destiné à protéger l'islam de toute critique).
Petit supplément : Les Palestiniens sont aussi des victimes du terrorisme.

https://www.youtube.com/watch?v=ROm0M4mQqYI

Aminata GM :
Sonjabaila Tu répètes constamment les mêmes choses, j'ai lu tout tes posts et dans différentes vidéos, tu répètes constamment la même chose, on dirait une messagerie vocale et pourtant les musulmans t'expliquent avec preuves ce que cela veut dire, j'ai l'impression de lire une débile, tu as quoi dans le cerveau sincèrement, je ne me permettrai pas de me moquer, c'est sincère? Un exemple : Si demain, je viens chez toi, je m'installe chez toi de force, je tue des membres de ta famille, je viole des membres de ta famille, vas-tu m'accueillir avec des fleurs en tendant ton autre joue comme ta Bible écrite par des hommes te le recommande où vas-tu défendre l'honneur et la dignité de ta famille? Quand le Prophète Muhammad Sallahahou Alayhi Wa Salam était en pleine bataille, on lui demanda d'invoquer Allah pour gagner et vaincre l'ennemi car ses compagnons tombaient l'un après l'autre, et l'immense terroriste qu'est le Prophète Muhammad Sallahahou Alayhi Wa Salam invoquait Allah en lui demandant: "Pardonne leurs Allah et guide les", il est tellement méchant qu'il demandait à Allah de pardonner des hommes qui tentaient de le tuer et qui tuaient par dizaines des musulmans, je suis outrée !!!

Sonjabaila
Aminata GM c'est vous musulmane qui répétez toujours la même chose avec vos versets,faussement tolérants et abrogés, vos *litanies sur la Bible dont vous ne comprenez pourtant rien mais que vous allez chercher lorsqu'il est urgent de détournez le sujet qui met en cause votre Coran sanguinaire, que vous ne savez pas défendre autrement Vous qui répétez sans cesse vos paroles de  déni concernant les crapuleries et actes criminels  commis par votre prophète et relatés dans les hadiths sahih , Vous qui faites semblant de ne pas voir  la fausseté de votre dieu qui prétend être le Dieu de la Torah alors qu'*il ne respecte*,même pas,* la base des commandements de la Torah*,puisqu'il interdit,le meurtre des musulmans,mais ordonne aux musulmans,de tuer leur prochain,c'est à dire,les non musulmans 4  93. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Hadith de Boukhari 9, 50 : Muhammad a dit : "Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un infidèle."

Aminata GM   Vous omettez aussi de vous souvenir de votre  blablabla  insipide et ressassé jusqu'à plus soif, lorsque vous vous essayez de nous vendre,votre islam satanique,que vous cachez,sous le voile de la TAQIYYA,comme vous venez encore une fois,de le faire;*dans votre post*

22 juin 2017

Les mécanismes de la taqyia pour contrer les versets de haine et dédouaner l'islam

Résultats de recherche d'images pour « pas d'amalgame musulmans islam »



"Pas d'amalgame !" 
"L'islam, ce n'est pas ça !" 
"L'islam est une religion de paix et d'amour !"
"C'est normal de se défendre quand on est attaqué !"
"Oui, mais, et les USA alors ? et Israël ? et la Bible, et le racisme, et la colonisation, et le sionisme, et les prêtres pédophiles, et les maris qui trompent leurs femmes, et la liberté d'expression, etc., etc., etc." 
Les 30 minutes de débat sont passées. Merci d'être venus à notre émission. 

Bref, on continuera plus tard dans une prochaine émission à (ne pas) parler du Coran et de ses liens supposés avec le terrorisme. Et ce sera à nouveau le même enfumage de pieuvre qui lâche de l'encre pour échapper à une réelle discussion. Et les journalistes sont trop polis ou trop bien soudoyés ou trop ignares pour faire cesser illico les hors-sujets et reposer clairement les questions qui fâchent. 

Les musulmans répètent sans cesse que nous ne comprenons pas les versets de haine et d'appel au meurtre, il va falloir cesser le rabâchage, les versets sont parfaitement compris et au cas où vous l'auriez oublié, Boumediene qui était un peu plus franc que vous, a clairement signifié que l'islam n'allait pas venir chez nous en amis : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils, c’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire. » BOUMEDIENE Vous venez clairement pour nous coloniser, et vous préférez nous faire croire que votre religion est de paix et d'amour car vous savez que vous n'êtes pas les plus forts et que nous pouvons encore vous chasser de chez nous 3- 28. Que les croyants,ne prennent pas pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait n’est d’Allah en rien la religion d’Allah, à moins que,vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour. ALLAH VOUS CONSEILLE LA FOURBERIE QUAND VOUS ETES FAIBLE Ibn Kathir (1373), à propos de la sourate 3,28 invite le musulman à faire preuve de duplicité à l’égard du non-musulman, s’il est dans une situation,où il doit se protéger : « Sachez sourire à ces personnes (les non-musulmans) alors que votre cœur les maudit. ALLAH VOUS CONSEILLE LA GUERRE QUAND VOUS ETES FORTS Sourate 47, 37 : "N'appelez point les infidèles à la paix quand vous leur êtes supérieurs, et que Dieu est avec vous."



Allah égare qui il veut

source : sonjabaila

Vous avez une association Mohammed Allah, psychopathe; Allah se vante d'égarer qui il veut : 2-7. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ; et pour eux il y aura un grand châtiment. 4-119. Certes, je ne manquerai pas de les égarer (…). 7-178. Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants. 7-186. Quiconque Allah égare, pas de guide pour lui. Et Il les laisse dans leur transgression confus et hésitants. 16-108. Voilà ceux dont Allah a scellé les cœurs, l’ouïe, et les yeux. Ce sont eux les insouciants. 16-93. Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s’égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez 2-15. C’est Allah qui Se moque d’eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement.

Les versets de haine qui ont causé des génocides et des épurations ethniques, et a fortiori quelques petits attentats terroristes (humour noir)

Les versets qui vont suivre démontrent que l'islam dans sa période médinoise (les dernières sourates datées à tort ou à raison de 620 à 632 et correspondant à l'expansion belliqueuse et intolérante de l'Islam quand Mahomet réunit et fanatise des bandes de brigands assoiffés de butins, de pouvoir et d'esclaves sexuelles pour soumettre (tuer ou réduire en quasi-esclavage) les mécréants.

Voici les versets qui appellent les musulmans à haïr, pourchasser, persécuter et tuer les mécréants : 2-98 - « Quiconque est ennemi d’Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël… [Allah sera son ennemi] car Allah est l’ennemi des infidèles ».

L'islam et l'esclavage


Les caravanes d'esclaves avant l'arrivée des belges...L'épouvante donne des forces aux plus faibles ! extrait de "L'Etat indépendant du Congo" -Documents sur le pays et ses habitants-

 Les caravanes d'esclaves qui sillonnaient il y a quinze ans le territoire oriental de l'Etat du Congo étaient entraînées, hommes, femmes et enfants, vers un marché de l'Est lointain. Les esclaves étaient à pied; aux hommes qui paraissaient les plus forts et dont on pouvait craindre la fuite on attachait les mains et quelquefois les pieds, de telle sorte que la marche leur devenait un supplice, et sur le cou on leur plaçait des cangues à compartiments qui en reliaient plusieurs entre-eux. On marchait toute la journée. Le soir, lorsqu'on s'arrêtait pour prendre le repos, on distribuait aux prisonniers quelques poignées de sorgho cru. C'était toute leur nourriture. Le lendemain, il fallait repartir.

Mais, dès les premiers jours, les fatigues, la douleur, les privations avaient affaibli un grand nombre. Les femmes, les vieillards s'arrêtaient les premiers. "Alors, afin de frapper d'épouvante ce malheureux troupeau humain,

Politiciens et médias tuent des musulmans : Attaque de la mosquée de Londres


David Wood en français
Traduction de la vidéo originale: https://www.youtube.com/watch?v=gN0qx...

Tôt le matin du 19 Juin 2017, un homme de 47 ans se nommant Darren Osborne a envoyé une camionnette dans des musulmans qui sortaient de la mosquée après la prière du Ramadan. La police traite l'incident comme une attaque terroriste d'anti-musulman. Doit-on être surpris que certains occidentaux en colères déclenchent des attaques haineuses? David Wood explique comment les politiciens, médias, journalistes, enseignants convainquent les occidentaux effrayés d'abandonner toutes approches pacifiques pour gérer le problème de l'Islam.

Découvrez pourquoi les politiciens, médias, et journalistes tuent des musulmans.


MUSULMANS VOUS NOUS MENTEZ (HUBERT LEMAIRE)




Musulmans vous nous mentez  – Hubert Lemaire
Download PDF
Le 13 décembre prochain se tiendra la journée contre l’islamophobie, dans plusieurs villes européennes, dont Paris, Amsterdam et Bruxelles. Nous y entendrons les requêtes habituelles de ceux qui veulent interdire toute critique de l’islam, voulant que nos législations s’adaptent aux droits de l’Homme en islam, signés au Caire en 1990, qui conditionnent, dans leur article 22, toute liberté d’expression à sa compatibilité avec la charia.
En effet, dans cet ouvrage, l’auteur, Hubert Lemaire, se permet ce que jamais personne n’a jamais osé, à notre connaissance. Ce livre est une bombe, car il ose dénoncer ce qu’est vraiment l’islam (ce qu’il n’est pas le premier à faire), mais surtout la duplicité de nombre de musulmans, leur takikya et leurs mensonges délibérés pour masquer la dangerosité de leur dogme. L’auteur, un paisible grand-père, grand voyageur, n’est absolument pas un militant. Il n’a jamais mis les pieds dans la moindre manifestation avant l’âge de 70 ans. Mais il connaît parfaitement les pays arabes, dans lesquels il a longtemps vécu, et a constaté, tout au long de son existence, les ravages quotidiens que l’Islam, c’est-à-dire le Coran et Mahomet, exercent sur les populations.
Dans ce livre, Hubert ne nous fait donc pas de l’islamo-collabo à la Askolovitch, Plenel, Fourest, et encore moins du Cazeneuve…
Avec lui, pas de discours compassionnel, ni repentant. Il ne fait pas du musulman une victime innocente, il en fait un militant complice des méfaits de son dogme. Comment s’y prend-il ? Alors que, y compris dans les colonnes de Riposte Laïque, en général, les auteurs se contentent d’attaquer le dogme, l’islam, en se montrant fort prudents sur les disciples d’Allah, parfois mêmes présentés comme les principales victimes de l’islam, l’ami Hubert, rompant avec ce politiquement correct, n’y va pas avec le dos de la cuillère, et engueule copieusement (il n’y a pas d’autres mots), les musulmans.
Quel est le détonateur de cette colère qui fera date ? Hubert ne supporte plus l’hypocrisie et les gémissements des pleureuses habituelles et de leurs complices, sur les plateaux de télévision, suite à un attentat ou des assassinats, y compris par la décapitation, commis au nom de l’islam. Il en a marre des Boubakeur, Bouzar, Chebel et autres faux-culs, qui se victimisent à chaque nouveau crime islamique, en nous faisant le coup de « l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix », « Surtout pas d’amalgame, ne confondez pas islam et islamisme », « Pas en notre nom », et autres enfumages classiques nous expliquant que les égorgeurs n’auraient rien compris au message de paix véhiculé par le coran.

Résultats de recherche d'images pour « pas d'amalgame islam »

Eric Zemmour prétendait, dans « Le Suicide français » déconstruire le discours des déconstructeurs. Hubert a su, dans cet ouvrage, vulgariser un travail de déconstruction de l’argumentaire habituel de ceux que René Marchand appelle les taupes de l’islam. Et le bougre ne fait pas dans la dentelle !
muzzcouverture-692x1024
Il n’épargne donc pas les musulmans – ceux qui se réclament du livre sacré – qu’il accuse d’abord de nous mentir, sciemment, sur la réalité de l’islam, pour mieux nous faire accepter sa présence et son développement en Occident. Il a cette phrase très forte, qui explique son coup de gueule violent : « De l’imam le plus médiatisé au simple croyant, ceux qui se prétendent musulmans en occident participent tous à une guerre de conquête, donc au djihad. »
Là est le cœur de sa démonstration : un bon musulman ne peut que souhaiter vivre sur une terre musulmane, dirigée par les règles de la charia, sinon, soit il n’est plus musulman, et c’est soit un apostat, soit c’est un mauvais musulman. Donc, le coup du musulman modéré, on ne la fait pas à notre ami Hubert !
Il cite, avec nombres d’exemples accablants, les dégâts occasionnés, dans les pays musulmans, par l’application des imbécillités de l’islam, et y voient l’explication de la stagnation de ces pays.
Il interpelle les musulmanes, n’en faisant pas, elles non plus, d’innocentes victimes des hommes, mais des rouages essentiels de la propagation du cancer musulman dans nos pays. Il fait savoir clairement à celles qui portent le voile qu’elles n’ont rien à faire sur notre sol, et doivent aller vivre dans un des cinquante-sept pays de l’OCI.
Naturellement, il reprend nombre de citations d’écrivains célèbres, qui auraient sans doute, s’ils vivaient ce jour, fini devant la dix-septième Chambre correctionnelle de Paris (rappelons que le verdict de la Cour d’Appel de Besançon sur le procès de Christine Tasin, sera rendu ce 4 décembre, suite à sa première condamnation par le tribunal de Belfort, suite à la plainte du procureur Chevrier).
Après avoir copieusement vilipendé les disciples de l’islam, durant tout le livre, les rendant complices des exactions commises au nom de leur dogme (qu’il s’interdit d’appeler une religion), l’auteur les appelle à la révolte, et à s’émanciper de leur livre sacré et de leur prophète assassin. Son objectif apparaît dans le dernier paragraphe du livre : « Aider les musulmans à se réveiller, à comprendre, à s’indigner, à se libérer pour enfin s’échapper de leur islam sans espoir et sans avenir, c’est faire de l’assistance à musulman en danger d’islam ».
Par ailleurs, il cite, en annexe, 400 sourates et versets juridiquement condamnables selon les lois françaises, et s’étonne que les associations dites antiracistes soient silencieuses sur de véritables incitations à la haine et au meurtre contre des groupes de personnes, en raison de leur appartenance religieuse.
Ce livre justifie, par l’audace qu’il faut pour l’écrire et l’éditer, trois citations célèbres de grands auteurs. Jean Jaurès disait : « Le courage, c’est de chercher la vérité, et de la dire ». Quant à Albert Camus, personne n’a oublié sa célèbre phrase : « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ».
En page 5, Hubert commence cet ouvrage indispensable pour tous les esprits libres par cette citation de Charles Péguy : « Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires ».
Nul ne pourra reprocher cela à l’homme libre Hubert Lemaire, ni à Riposte Laïque, qui a édité, en toute connaissance de cause, cet ouvrage de salubrité publique.
Ce livre est disponible dès ce jour, et toute commande effectuée du 1er au 31 décembre sera accompagnée d’un cadeau de fin d’année.
1 exemplaire 16 euros, 2 exemplaires 28 euros, 3 exemplaires 40 euros, 4 exemplaires 50 euros.
 Ou envoyer votre commande  à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors.

21 juin 2017

Pas d'amalgame ! L'islam est une religion de tolérance et de paix

Résultats de recherche d'images pour « pas d'amalgame islam »

Le document trouvé sur le net est incomplet (mais c'est normal, c'est une brochure) et orienté vers une vénération du christianisme, mais les informations données, suffisamment solides, permettent de démasquer l'hypocrisie des présidents de la République et d'autres personnes médiatiques qui ne voient pas du tout le rapport entre Daech et l'islam, entre le terrorisme et l'islam, entre l'antisémitisme et l'islam, entre les viols racistes et l'islam, entre tout cela et les prêches et prières à la mosquée.

La prière du Vendredi est toujours accompagnée d’un prêche quasi classique dans toutes les mosquées. Les prédicateurs y crachent leur colère contre les juifs et les non-musulmans et sollicitent l’aide de leur dieu Allah. Il est temps que le contenu de cette prière que tout musulman récite dix-sept fois au moins par jour en arabe, soit dévoilé. Il s’agit d’« al-fatiha » ou l’ouverture, première sourate du Coran. Les non-musulmans, et tous ceux qui ne comprennent pas l’arabe, doivent s’interroger sur le contenu des prières que les musulmans récitent en cette langue.
Le prédicateur conclue son prêche par la litanie suivante et la masse des fidèles répond après chaque supplication par un « Amen » :
« O Allah ! Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion ! (Amen)
O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen)
O Allah ! Éparpille leur nation ! (Amen)
O Allah ! Disperse leurs troupes ! (Amen)
O Allah ! Détruis leurs édifices ! (Amen)
O Allah ! Fais périr leur récolte ! (Amen)
O Allah ! Rend orphelins leurs enfants ! (Amen)
O Allah ! Rend veuves leurs épouses ! (Amen)
O Allah ! Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre 
les mains des musulmans ! (Amen) ! »

Attentats aux Etats-Unis et au Canada




Etats-Unis: un policier poignardé dans un aéroport


Modifié le  - Publié le  | AFPEtats-Unis: un policier poignardé dans un aéroport


Le nouveau Mein Kampf : "Les Blancs, les Juifs et nous" (Houria Bouteldja)


Misogynie et condamnation du féminisme, homophobie, éloge du mâle viril qui domine les femelles, théorisation du racisme anti-Blanc et anti-Juif, antisémitisme, apologie de la charia, éloge d'Hitler : on a la totale. 

On comprend bien qu'on ne va pas trouver dans ce livre d'une leader du Parti des Indigènes de la République (PIR), parti raciste qu'il faut bien qualifier d'extrême-droite, des solutions heureuses à tous les maux de la société, si ce n'est des solutions finales qui concerneront les femmes, les blancs, les juifs, les chrétiens, les "pédés" et les défenseurs de couleur, forcément traîtres à leur race, des premiers.

Je ne comprends pas pourquoi cette prêcheuse de haine et d'intolérance qui ferait presque passer Le Pen père pour un enfant de chœur n'est pas mise en examen pour incitation à la haine raciale, voire pour apologie du terrorisme. 

On a eu Mahomet et les califes, on a eu Tamerlan, on a eu l'Empire ottoman, on a eu Hitler, on a eu Staline, on a eu Mao, on en a eu des tas. Mais cela ne nous suffira jamais, faut-il croire. Les folies totalitaires se réveillent en France. Aura-t-on le temps de désarmer la haine et d'éduquer les cœurs et les esprits avant qu'une catastrophe de grande ampleur n'advienne ? Il est urgent d'agir pied à pied contre ceux et celles qui, sous couvert d'antiracisme et de lutte contre les discriminations, conspirent de toutes leurs forces avec la sympathie, la complicité ou le silence coupable de certains médias et hommes politiques, pour engendrer en France une décennie noire comme celle qui a endeuillé l'Algérie dans les années 90.



Liens : 
Face à Finkielkraut dans DPDA, une intervenante pas si neutre

Rappel historique - Mein Kampf chez les leaders terroristes palestiniens :

Admiration of Hitler and Nazism

Résultats de recherche d'images pour « mein kampf palestine »































































Indigènes de la République: Thomas Guénolé démontre le racisme, la misogynie et l'homophobie de Houria Bouteldja

Vendredi soir, dans l'émission "Ce soir (ou jamais !)", le politologue Thomas Guénolé s'est attaqué à "ces anti-racistes devenus racistes". Dans son viseur, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République, présente également en plateau.
"Il y a plein de choses qui ont été dites depuis tout à l'heure donc je ne sais plus où j'en suis." C'est peut-être la seule affirmation avec laquelle on pourrait tomber d'accord avec Houria Bouteljda, lors de son passage sur le plateau de Ce soir (ou jamais !), le 18 mars. Une émission durant laquelle la fondatrice du Parti des Indigènes de la République a eu le plus grand mal à justifier ses prises de positions face au politologue Thomas Guenolé, bien décidé à faire la lumière sur la dérive racialiste d'une partie de la "gauche" anti-raciste. L'émission de Frédéric Taddeï, souvent décriée, a d'ailleurs cet avantage. En laissant à ses invités l'espace et le temps de poser leur réflexion, il permet souvent de faire tomber les masques.
Sur le plateau de France 2, on retrouvait donc Houria Bouteldja et Thomas Guénolé mais aussi la politiste Anastasia Colosimo, l'historien Emmanuel Debono, la vice-présidente de la Licra Sabrina Goldman, la présidente de l’association La brigade des mères Nadia Remadna, la civilisationniste et membre du collectif Marche des femmes pour la dignité Maboula Soumahoro, et le photographe Oliviero Toscani, tous réunis pour tenter de répondre à la question :" Où en est la lutte antiraciste ? A-t-elle échoué ?" Il fallait avant tout se demander ce qu'est devenue cette lutte antiraciste. Un début de réponse a été apporté par l'interpellation de Houria Bouteldja par Thomas Guenolé. 
"Je pense que ce qui a changé, c'est qu'il y a une partie de l'antiracisme, et ça me fait beaucoup de peine de dire ça, qui est devenue raciste ! Je parle de vous madame Bouteldja", entame le politologue. S'en suivent deux minutes d'une démonstration implacable, illustrations à l'appui, du corpus idéologique de la porte-parole du PIR.
Guénolé montre tout d'abord une photographie sur laquelle apparaît Houria Bouteldja, pouce en l'air et sourire aux lèvres, à côté d'une pancarte où on peut lire "Les sionistes au goulag". Il commente : "Ca signifie au sens strict que les juifs favorables à l'existence d'Israël doivent être envoyés dans des camps de concentration".
"La généralisation fondée sur la couleur de la peau, surtout pour un propos négatif, c'est du racisme madame"
Puis, la voix posée, il assène : "Par ailleurs vous êtes raciste madame !et cite un passage du dernier livre de Houria Bouteldja Les blancs, les juifs et nous. Vers une politique de l’amour révolutionnaire (sic) : "La blanchité est une forteresse, tout blanc est bâtisseur de cette forteresse", y écrit la militanteDécryptage de Guénolé : "'Tout blanc', c'est une généralisation fondée sur la couleur de la peau.La généralisation fondée sur la couleur de la peau, surtout pour un propos négatif, c'est du racisme madame".
Guénolé embraye sur la conception de la place de la femme par rapport à l'homme de Houria Bouteldja, dévoilée dans ce même livre avec cette citation : "Si une femme noire est violée par un noir, c'est compréhensible qu'elle ne porte pas plainte pour protéger la communauté noire"Et en matière de relations hommes-femmes, Houria Bouteldja, ne fait jamais dans la dentelle. En 2015, elle expliquait que "l'idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c'est beau, c'est pourri". Réplique de Thomas Guenolé : "Donc les noirs avec les noirs, les Arabes avec les Arabes, les blancs avec les blancs. D'un point de vue technique, pour suivre votre idée, il faudrait faire des lois raciales".
Dernier point cité par le politologue, le regard de Bouteldja sur l'homosexualité, expliqué dans son dernier ouvrage : "Comme chacun sait, la tarlouze n'est pas tout à fait un homme. Ainsi, l'Arabe qui perd sa puissance virile n'est plus un homme".  Face à cet enchaînement implacable, Houria Bouteldja, les yeux rivés sur le sol, la mâchoire serrée, semble comme K.O.
C'est Maboula Soumahoro, membre de la Marche des femmes pour la dignité, association très proche du PIR, qui va venir à son secours. Elle valorise l'apport de Houria Bouteldja sur "les définitions qui sont proposées quand elle parle des indigènes, des femmes indigènes et des blancs. Il est important par honnêteté intellectuelle de parler de cette identité blanche. On ne parle des individus blancs, on parle d'un système qu'on peut dater à la période de l'entrée de l'Occident dans les Amériques qui a amené à la colonisation du continent américain puis africain."
"Les citations sont parfaitement vraies et je les assume."
Puis la réponse de Bouteldja vient. A la démonstration du politologue, elle rétorque : "Je ne vais pas m'étendre puisqu'une partie des citations de monsieur Guénolé sont parfaitement vraies et je les assume. Simplement il va falloir lire le livre pour se faire une idée de la précision avec laquelle j'utilise un certain nombre de concepts". Comme celui de "tarlouze" peut-être, ou du dégoût des couples mixtes sans doute.
Mais, pour saisir le fond idéologique de la porte-parole du PIR, il faut remonter un peu plus haut dans l'émission, lorsque Frédéric Taddeï demande à Bouteldja ce qu'est le racisme d'Etat à ses yeux. La militante n'y fait pas mystère de sa pensée et de son projet de société :
"Il y a le clivage de classe mais aussi le clivage de race. Le clivage de race est un clivage qui n'est pas assumé, ou ne veut pas être vu, au prétexte que la race n'existant pas, on ne peut pas s'attaquer… La race n'existant pas, on ne peut pas la faire exister... Voilà. On crée du racisme en pointant du doigt l'existence des races sociales qui sont en réalité un produit de l'Histoire et du pouvoir".
Le "on" ici, n'est pas un "on" général mais bien le "on" englobant les soutiens du PIR, sa porte-parole en tête, avec un objectif limpide : opérer au sein de la gauche "anti-raciste" la substitution du concept de la lutte des classes à celui de la lutte des races. En racialisant les luttes sociales quitte à "créer du racisme". Finie donc la solidarité de la classe laborieuse et la possibilité pour les exploités de s'unir autour de revendications sociales.Seul le combat racial prévaut. Un projet de société dont l'extrême-droite la plus radicale ne rougirait pas.
Les mots sont posés. L'objectif affiché. Ceux qui soutiennent encore le combat du PIR et de ses émanations ne pourront plus dire "je ne savais pas". 
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...